Vacances pour la jeunesse de Stains

 

Le conseil d’administration de L’Avenir social a récemment pris la décision de soutenir l’Apcis[1], mouvement d’éducation populaire qui se consacre a soutenir la jeunesse de la cité du Clos Saint-Lazare à Stains (Seine-Saint-Denis).Cette association est née dans ce quartier il y a 27 ans dans ce quartier qui compte parmi les plus déshérités de France et dans lequel se cumulent des problématiques liées au chômage, et à tous les dommages collatéraux de la pauvreté (santé, échec scolaire, accès au droit, logement, etc.) et où les dernières vagues d’immigration qui viennent remplacer les précédentes.

Le soutien décidé porte sur « un séjour de colo » en ce mois  au profit de seize jeunes et enfants du quartier qui partiront au bord de la mer, mer qu’ils n’ont jamais vu à ce jour.

Le quartier du Clos Saint- Lazare a sa particularité : Les gosses en parle en disant que c’est un ghetto où onvient de toute l’ile de France pour se ravitailler en héroïne et en cocaïne. Cette « petite entreprise » n’a pas de mal à trouver de la main-d’œuvre docile et pas chère dans le vivier des gamins pauvres qui habitent ce quartier densément peuplé (plus de 10 000habitants). Plus de la moitié a moins de 25 ans. Pour autant, ce quartier est « attachiant ». En effet, il y a de la solidarité, de l’entraide, de l’hospitalité qui aide a supporté les vicissitudes de la vie et c’est dans ce décor que l’Apcis vient en soutien à ses voisins ;  elle est née initialement  dans la mouvance des grandes luttes antiracistes, mais très rapidement c’est l’urgence de la vie précaire qui a rythmé ses actions.

L’autonomie, la confiance, la liberté de s’organiser et d’agir, laissée par le conseil d’administration à ses salariés a donné la forme structurelle que l’on connait aujourd’hui. À savoir, une forme plutôt autogérée, sans hiérarchie verticale, une équipe qui décide collectivement de ses conditions de travail et d’actions avec une direction qui intervient dans l’arbitrage et l’ingénierie financière. Originale, aussi parce qu’elle a été réfléchie par ses salariés comme une bourse du travail du début du siècle : un lieu ressource ou chaque habitant peut librement mettre à disposition de l’autre ses capacités (même minime).  C’est aussi un lieu de repli pour trouver de l’aide, reprendre son souffle.

Comme c’est souvent le cas, dans les zones d’extrême débrouille, c’est dans le « chaudron social » que naissent des actions innovantes qui donnent lieu à des politiques publiques plus tard. C’est ainsi que l’Apcis a inventé ses propres dispositifs, notamment dans la lutte contre le décrochage scolaire qui lui vaut aujourd’hui une reconnaissance à l’échelon du département. Par exemple, pour le pole Culture et Loisirs, l’apcis est un Accueil collectif des Mineurs (nouveau nom donné pour les centres de loisirs). Elle propose aux enfants de 6 à 18 ans un accès aux loisirs, à la culture et aux vacances. C’est ainsi qu’elle s’est lancé, il y a 2 ans, dans l’organisation des séjours « à l’ancienne », à la mode Educ pop.

En effet, l’équipe, avec les enfants et jeunes, organise les séjours durant l’année pour partir en juillet. Ces derniers sont véritablement acteurs de leurs vacances. Ils le programment, l’organisent, font les réservations et participent à la vie quotidienne durant toutes les étapes du séjour (courses, préparations des repas, ménages vaisselles, etc). Ce temps collectif génère des attaches affectives et de confiance avec l’équipe  qui sont réutilisées le reste de l’année pour d’autres actions.  Ces enfants et jeunes ne fréquentent pas les structures municipales car trop couteuses et ne partent pas en vacances d’autant que l’offre municipale est faible car pauvre elle-même. C’est L’Avenir social  qui va rendre possible une telle  action,  nouvelle du reste. Celle de faire partir à la mer seize jeunes qui ne l’ont jamais vue, et  bien que cela  semble incroyable qu’en 2017 il existe encore des gosses qui ne l’ont jamais vue. D’autant plus lorsque ces derniers sont à seulement  deux heures de route d’elle et pourtant ils sont pléthores.

L’association se revendique  pleinement des orientations de l’Éducation populaire par des actions éducatives et de loisirs qu’elle conduit  en lien avec celles de préventions. Par souci des phénomènes d’exclusion, nous œuvrons en direction d’un public qui ne fréquente pas durant les vacances scolaires les structures d’animation de la commune et qui ne part pas. Une attention toute particulière est portée aux jeunes filles dans le  souci de favoriser le vivre ensemble fille-garçons afin de susciter un respect mutuel.

Les Objectifs généraux :

  • Prévention de l’exclusion et contribuer à l’égal accès aux loisirs éducatifs et aux vacances des enfants et des jeunes sans activités et/ou en difficultés des quartiers populaires
  • Favoriser la mixité sociale par la mobilité des jeunes hors des murs de leurs quartiers
  • Favoriser l’autonomie des individus et renforcer les formes d’engagement collectif,
  • permettre à ces enfants et adolescents de familles démunies d’avoir accès à des vacances.
  • Contrer le sentiment d’indignité culturelle
  • Donner un espace de paix et couper les jeunes de la violence, de la tentation de sombrer dans les divers trafics.
  • En proposant aux enfants et aux jeunes des activités adaptées à leur âge, à leur rythme de vie, en favorisant leur participation active à la vie collective, à l’élaboration de projets, en permettant à chacun de constituer, d’entretenir ses acquis culturels, l’APCIS, agit pour favoriser une convergence de diverses actions éducatives, sociales et culturelles

Pour contrer ce sentiment d’auto-exclusion, nous mettrons en place un séjour à la mer de quatre nuits et cinq jours, en juillet 2017, qui tient compte de la mixité filles garçons et qui tend vers une parité égale des publics. Une attention particulière est portée sur la qualité de l’encadrement et des activités par exemple une large ouverture vers d’autres horizons pour leur faire découvrir diverses facettes de la culture, d’éducation à l’environnement et de civisme (sont prévus des randonnées, herbiers des mers, jeux de plage, chars à voiles, cerfs-volants…).

C’est donc seize jeunes de 11 à 17 ans  qui partiront; 13 filles et 13 garçons, tous issus du quartier populaire Clos saint Lazare[i] à Stains. Ces publics fréquentent les écoles ou collèges REP+ et sont composés, entre autres d’enfants ou jeunes suivis dans le cadre de la protection de l’enfance, d’ordonnances judiciaires, du Programme Réussite éducative. Une attention particulière est portée sur les jeunes filles à travers des activités attendues par elles pour favoriser leur participation aux actions mixtes de la structure. Trois animateurs, dont un directeur (BAFD), un Brevet d’État sportif, encadreront le séjour. Le départ se fera en deux minibus de neuf places pour les plages de Cancale.

Marie-Claude,  référent de cette action pour la commission projet s’est portée volontaire pour suivre le projet. Elle sera associée à toutes les étapes de contrôle (lors de la présentation du projet aux familles, du retour des enfants). La commission communication se propose de faire un film et des photos pour valoriser l’action.

[1] Accueils préventions cultures : Intercommunautaire et Solidaire

[i] La majorité de notre public habitent le quartier du Clos saint Lazare (quartier politique de la ville). C’est un quartier d’environ 10 000 habitants soit presque 1/3 de la population stanoise sur 20% de son territoire. Ce public habite un quartier bénéficie du « Programme Rénovation Urbaine » et est qualifié de « Zone Sensible ».  Les écoles et le collège de secteur sont REP+. 68 nationalités se côtoient. Selon l’INSEE plus de 50% de la population a moins de 25 ans. Le taux de chômage est de 35,5%, 35,3% de la population n’a pas de diplôme, 12,6% des familles ont 4 enfants et plus,  42% de familles du collège Barbara (collège de secteur) sont monoparentales. 98% de la population loge en HLM. On constate une forte présence du trafic sur le quartier du Clos Saint Lazare.

 

Aller à la barre d’outils

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer