Solidarité Bangladesh

Solidarité avec les travailleuses et travailleurs du textile et de l’habillement du Bangladesh

Ne permettons pas que ces victimes de la mondialisation soient oubliées et que puisse se reproduire de tels accidents à l’avenir.

La CGT, ses militants, ses dirigeants et ses organisations en particulier les fédérations THC et Commerce et services et les syndicats des enseignes de la grande distribution et des grandes marques de l’habillement rejoints par les militants d’Indecosa-CGT et de L’Avenir social ont été révoltés par la mort de près de 1200 travailleurs dans l’effondrement du bâtiment du Rana Plaza, dans la banlieue de Dacca au Bangladesh. Près de 2500 souffrent de blessures parfois très graves (certains travailleurs ont dû être amputés) et on compte encore de nombreux disparus. Depuis la catastrophe, les syndicats et les militants assurent une grande partie des recherches, déblayage et prise en charge des familles et des blessés.

En contact permanent avec la Fédération nationale des syndicats de l’habillement du Bangladesh, NGWF, nous leur avons apporté notre solidarité immédiate.

Aujourd’hui, ce qui est en jeu, après la signature de l’accord multilatéral entre les syndicats internationaux UNI Global et IndustriAll avec plus de 40 enseignes et marques ayant recours à la sous-traitance ou à la localisation de leur production au Bangladesh, c’est de s’assurer que cet accord est bien mis en œuvre. Il s’agit d’inspection sur la sécurité des bâtiments à entreprendre dans les semaines à venir, de la participation au fonds d’indemnisation mis en place …

Après consultation de nos camarades du Bangladesh, la CGT, les fédérations Commerce et Services et THC, les syndicats des enseignes et marques impliquées, Indecosa-CGT avec L’Avenir social vont initier un projet de coopération et de solidarité dans deux directions :

-  Au Bangladesh : Former des femmes de cette branche (elles représentent entre 85 et 90% des travailleurs) pour favoriser la syndicalisation et leur prise de responsabilité dans les syndicats. Avoir des syndicats dans les usines avec des adhérents et dirigeants formés est la seule façon de s’assurer de la mise en œuvre des mesures de sécurité et de l’amélioration des conditions d’emploi et de travail

-  En France : Sensibiliser et favoriser la prise de conscience parmi les salariés, les militants, les consommateurs et les citoyens sur le fonctionnement du système, la responsabilité des firmes multinationales et leur capacité collective d’intervention. Des ONGS comme Peuples solidaires seront associées au projet.

Afin de réaliser ces projets, nous faisons appel à la solidarité financière des syndicats et des organisations de la CGT.

Adressez vos dons

par chèque à l’ordre de :

« L’Avenir social – solidarité Bangladesh » 263, rue de Paris – case 419 93514 Montreuil CEDEX OU par virement :

FR 76 4255 9000 0821 0268 5900 677 CODE BIC : CCOPFRPPXXX

PDF - 132.4 ko
Appel Solidarité Bangladesh
PDF - 585.4 ko
Fiche d’informations Bangladesh - nov. 2013
PDF - 575.9 ko
Affiche Solidarité Bangladesh
Mots-clés associés à cet article : Bangladesh, Syndicalisme

Mentions légales | Remerciements | Site géré avec SPIP