SITUATION SYNDICALE AU BANGLADESH

Engagée auprès de l’organisation NGWF qui organise et défend les travailleurs du textile au Bangladesh,  L’Avenir social apporte son soutien au militant Omar Faruk  récemment inquiété et agressé en raison de son engagement dans cette organisation.

Omar Faruk est mécanicien sur machine à coudre dans l’entreprise de tricot à Gazipur à 50 km de la capitale Dacca.
Subissant la répression antisyndicale depuis plusieurs mois en raison de son engagement dans l’entreprise où il exerce, on le pousse en vain à la démission. Mais le 11 septembre dernier, les choses ont pris une tournure d’une autre dimension lorsque des hommes de main munis d’une arme à feu s’en sont pris à lui, ce qui l’a poussé à fuir immédiatement et déménager sur-le-champ. Le lendemain, alors qu’il se rendait à un magasin, il a été violemment frappé et a dû être hospitalisé. Mais en raison des menaces pesant sur lui, il a également dû quitter l’hôpital.

Son organisation exige sa réintégration dans l’entreprise, la prise en charge de ses soins ainsi que l’arrestation des personnes impliquées.

Cette situation et ce fait divers posent une nouvelle fois le problème de la responsabilité des entreprises occidentales usagères de la sous-traitance dans les entreprises ayant ce genre de pratiques.

De notre côté, en qualité d’association militante, nous saluons l’engagement exemplaire de camarades prenant de tels risques. C’est aussi pour nous l’occasion de rappeler l’importance de la solidarité internationale et du soutien donné à cette organisation pour l’aider à se développer, à organiser les travailleurs au quotidien, à les former à la connaissance de leurs droits et à la sécurité au travail.

Aller à la barre d’outils

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer